Comment ajouter les fruits à la diversification alimentaire ?

Comment ajouter les fruits à la diversification alimentaire ?

A partir de ses six mois, les besoins de bébé en vitamines et en nutriments augmentent progressivement. A cet effet, les parents se préoccupent souvent de la façon d'introduire les fruits dans son alimentation. Pour permettre à bébé de bénéficier des innombrables bienfaits des fruits, voici un guide pratique sur la diversification alimentaire.

Quels fruits pour commencer ?

Afin de combler les besoins nutritifs de bébé, les aliments bio sont à privilégier. Pour cela, il faut sélectionner les fruits qui contiennent le moins de pesticides possible, notamment l'ananas, l'avocat, le kiwi, la mangue, le pamplemousse et la papaye. Ces fruits contiennent des éléments nutritifs favorables à la croissance de bébé, notamment la vitamine A, la vitamine C et le fer.

Les bananes en purée sont aussi appréciées par la majorité des bébés, sans oublier les mandarines et les oranges qui apportent un supplément de vitamines. Pour celles-ci, il est parfois nécessaire de rajouter une petite quantité de sucre pour que le bébé puisse oublier leur côté acide. Quant aux fruits potentiellement allergisants, tels que les fraises, les pêches, les pommes et les cerises, ils ne peuvent être introduits dans l'alimentation de bébé qu'à son premier anniversaire pour prévenir les risques d'allergie.

De quelle façon introduire les fruits ?

Pour savoir comment ajouter les fruits à la diversification alimentaire de bébé, son âge est à prendre en compte. A 6 mois, les fruits doivent être réduits en purée pour faciliter l'ingestion et la digestion étant donné que les bébés produisent moins de salive et disposent de peu d'enzymes pour digérer leurs repas. Les fruits peuvent aussi être donnés sous forme de compotes. Les purées Pommes-Bananes Beautysané de NL International sont par exemple adaptées à leur alimentation.

De 6 à 9 mois, les parents peuvent donner des fruits à bébé quotidiennement. Ils ont la possibilité d'introduire un nouveau fruit par jour pour donner le temps au bébé d'apprécier son goût et sa texture. Les fruits peuvent servir de dessert ou de collation selon l'habitude alimentaire du bébé. Ils peuvent aussi être consommés en jus à l'aide d'une tétine adaptée.

Et si bébé n'aimait pas les fruits ?

Pas de panique. Bébé a besoin de temps pour s'adapter à cette nouvelle aventure culinaire. Il se peut qu'il veuille juste regarder ses parents manger des fruits avant d'accepter d'en goûter. S'il n'apprécie pas le goût d'un fruit le premier jour, on peut toujours lui en donner un autre pour varier les plaisirs et les apports nutritifs. Il peut toujours changer d'avis le jour ou l'instant d'après. En effet, son goût évolue au fil du temps.

Plus les parents forcent leur enfant à manger de nouveaux plats, plus celui-ci s'obstine à ne rien manger. Mieux vaut le laisser apprécier les fruits à son rythme, car tôt ou tard, il trouvera naturellement l'envie de se nourrir de fruits. Si vous voulez savoir comment ajouter les fruits à la diversification alimentaire de bébé, il faut attendre le bon moment et l'âge opportun pour y procéder.